Câblage en Aluminium

par Nick Gromicko et Kenton Shepard
 
 
 

Entre 1965 et 1973 approximativement, le câblage en aluminium monobrin a parfois été substitué au câblage de dérivation en cuivre dans les installations électriques résidentielles à cause de l’augmentation soudaine du prix du cuivre. Après une décennie d’utilisation par les propCâblages en aluminium et en cuivre. Chacun des métaux est facilement identifiable grâce à sa couleur.riétaires et les électriciens, des faiblesses inhérentes au métal ont été découvertes conduisant à son abandon en tant que matériau de câblage de dérivation. Même si un câblage en aluminium correctement entretenu est acceptable, l’aluminium sera généralement défectueux plus rapidement que le cuivre, dû à certaines qualités inhérentes au métal. Des branchements mal entretenus dans les prises de courant, les interrupteurs et les luminaires contenant du câblage en aluminium deviennent de plus en plus dangereux au fil du temps. De mauvais branchements vont causer une surchauffe du câblage, pouvant créer un risque d’incendie. De plus, la présence de câblage en aluminium monobrin peut rendre une police d’assurance habitation nulle. Les inspecteurs peuvent conseiller à leurs clients de s’informer auprès de leurs agents d’assurance afin de savoir si la présence de câblage en aluminium dans leur logement est un problème qui requiert une modification des termes du contrat.

Faits et Chiffres

  • Le 28 Avril 1974, deux personnes ont été tuées dans un incendie survenu dans une maison à Hampton Bays dans l’Etat de New York. Les pompiers ont déterminé que l’incendie avait été causé par un fil de raccordement en aluminium défectueux dans une prise de courant.
  • Selon la Commission de Sécurité des Produits de Consommation (CPSC), "Les logements dont les fils électriques en aluminium datent d’avant 1972 [câbles en aluminium 'vieille technologie'] ont 55 fois plus de chances que les logements dont les fils électriques sont en cuivre qu’un ou plusieurs de leurs branchements atteignent les ‘Conditions de Risque d’Incendie’."

L’Aluminium en tant que Métal

L’aluminium possède certaines qualités qui, comparées au cuivre, en font un matériau indésirable comme conducteur électrique. Ces qualités conduisent toutes à des faux contacts, où des risques d’incendie sont probables. Voici les qualités en question:

  • résistance électrique élevée. L’aluminium a une très haute résistance à l’écoulement du courant électrique, ce qui veut dire qu’avec une même intensité de courant électrique, les conducteurs en aluminium doivent être d’un diamètre plus large que ce qui serait requis avec des conducteurs en cuivre.
  • moins ductile. L’aluminium se fatigue et se transforme plus facilement que le cuivre qui est plus ductile, lorsqu’il est soumis à une torsion ou à d’autres formes d’abus. La fatigue causera une transformation interne du fil électrique et il résistera de plus en plus au courant électrique, conduisant à une accumulation de chaleur anormale.
  • corrosion galvanique. En présence d’humidité, l’aluminium subit une corrosion galvanique lorsqu’il entre en contact avec certains métaux qui sont différents.
  • oxydation. Toute exposition à l’oxygène de l’air provoque des dégradations à la surface extérieure du fil électrique. Ce processus est appelé oxydation. Les fils d’aluminium s’oxydent plus facilement que les fils de cuivre, et le composé formé au cours de ce processus – l’oxyde d’aluminium – est moins conductif que l’oxyde de cuivre. Avec le temps, l’oxydation peut détériorer les connexions et créer un risque d’incendie.
  • plus grande malléabilité. L’aluminium est tendre et malléable, ce qui veut dire qu’il est particulièrement peu résistant à la compression. Par exemple, si une vis a été trop serrée sur un fil électrique en aluminium, le fil continuera à se déformer même lorsque le serrage a cessé. La déformation va créer un faux contact et va accroitre la résistance électrique à cet endroit.
  • plus grande dilatation thermique et contraction thermique. Plus que le cuivre, l’aluminium se dilate et se contracte en fonction du changement de température. Avec le temps, ceci va dégrader les branchements entre les fils électriques et l’appareil en question. Pour cette raison, les fils électriques en aluminium ne doivent jamais être insérés dans les raccordements de type “lame,” “baïonnette” ou “de verrouillage” à l’arrière de nombreux interrupteurs de lumière et de prises de courant.
  • vibrations excessives. Le courant électrique vibre lorsqu’il passe à travers les fils électriques. Cette vibration est plus excessive avec l’aluminium qu’elle ne l’est avec le cuivre, et avec le temps, ceci peut engendrer de faux contacts.

Identifier les Câblages en Aluminium

  • Les fils électriques en aluminium sont de la couleur de l’aluminium et sont facilement différentiables du cuivre et des autres métaux.
  • Depuis le début des années 1970, les cosses qui lient les dispositifs de câblage utilisées avec des fils électriques en aluminium ont été marqués CO/ALR, ce qui veut dire « modification cuivre/aluminium ».
  • Cherchez le mot "aluminium" ou les initiales "AL" sur la gaine en plastique du câble électrique. Là où le câblage est visible, tel que dans le grenier ou le tableau de distribution, les inspecteurs peuvent chercher les lettres imprimées ou estampées sur la gaine en plastique du câble électrique. On peut lire le mot "aluminium" sur les câbles en aluminium ou voir le nom d’une marque, tel que "Kaiser Aluminum", sur la gaine du câble électrique. Si les étiquettes sont difficiles à lire, vous pouvez braquer une lampe sur la longueur du câble.
  • De quand date le logement ? Les logements construits ou agrandis entre 1965 et 1973 ont plus de chances de contenir du câblage en aluminium que les logements construis avant ou après ces dates.

Options de Correction

Le câblage en aluminium doit être testé par un électricien qualifié ayant de l’expérience en matière d’évaluation et de correction des problèmes de câblage en aluminium. Tous les électriciens certifiés ne sont pas correctement formés pour s’occuper de câblage en aluminium défectueux. Les deux méthodes de correction du câblage en aluminium ci-dessous sont recommandées par le CPSC:

  • Refaites l’installation électrique du logement avec des fils en cuivre. Même si cette méthode est la plus efficace, refaire l’installation électrique coûte cher et est peu pratique dans la plupart des cas.
  • Utilisez des sertissures copalum. La réparation du raccord à sertir consiste à fixer un morceau de câble en cuivre au câble en aluminium du circuit de dérivation préexistant avec un manchon métallique spécialement conçu et un outil de sertissage motorisé. Ce raccord spécial ne peut être correctement installé qu’avec l’outil AMP correspondant. Afin d’achever la réparation, un manchon isolant est placé autour du raccord à sertir. Même s’ils sont efficaces, ils sont chers (généralement aux alentours de $50 pour une prise de courant, un interrupteur ou un luminaire).

Si les méthodes suivantes ne sont pas recommandées par le CPSC pour une réparation définitive du câblage en aluminium défectueux, elles peuvent être prises en compte :

  • application d’une pâte antioxydant. Cette méthode peut être utilisée pour les fils électriques multibrins ou des fils électriques qui sont trop larges pour être sertis efficacement.
  • raccord flexible (« pigtail »). Cette méthode implique d’attacher grâce à un connecteur verrouillé par rotation un court morceau de fil en cuivre au fil électrique en aluminium. Le fil en cuivre est connecté à l’interrupteur, à la prise de courant murale ou à d’autres appareils à raccordement. Cette méthode n’est efficace que si les connexions entre les fils électriques en aluminium et les raccords flexibles en cuivre sont extrêmement fiables. Faire des raccords flexibles avec certains types de connecteurs peut augmenter les risques, même si les Laboratoires Underwriters les classent actuellement dans la pratique. De plus, prenez garde au fait que procéder à des raccords flexibles va augmenter le nombre de connexions, qui doivent tous être maintenus. L’entreprise Aluminum Wiring Repair (AWR), Inc., située à Aurora au Colorado, conseille d’utiliser des raccords flexibles comme solution temporaire ou pour une pratique isolée, telle que l’installation d’un ventilateur de plafond.
  • connexions CO/ALR. Selon le CPSC, ces appareils ne peuvent pas être utilisés sur l’ensemble du système de câblage, tel que les luminaires de plafond ou les appareils électroménagers connectés continuellement et, de ce fait, les connexions CO/ALR ne fournissent pas une réparation totale. De plus, selon l’AWR, ces connexions se desserrent avec le temps.
  • alumiconn. Même si l’AWR estime que cette méthode peut constituer une bonne réparation temporaire, ils sont inquiets car elle est récente, et ils sont plus larges que les sertissures en cuivre et sont souvent mal posés.
  • remplacer certains appareils et connexions sujets aux pannes par d’autres plus compatibles avec les fils électriques en aluminium.
  • enlever les matériaux inflammables à proximité des connexions.

En résumé, le câblage en aluminium peut causer un risque d’incendie à cause des qualités inhérentes au métal. Les inspecteurs devraient être capables de reconnaitre ce type de câblage.

 
 
InspectorSeek.com
 


Comment Déterminer l’Age d’un Bâtiment
Boutons-et-Tuyaux de Câblage
Les Types de Conducteurs Electriques Fréquemment Trouvés
Inspecter les Défauts dans les Vieux Bâtiments
Tentez dès à présent le cours d’Inspection Electrique gratuit d’InterNACHI en ligne.

Plus d’articles tels que celui-ci