Inspection de la Grange

par Nick Gromicko et Kate Tarasenko

 
 
Une grange est un bâtiment agricole, habituellement trouvée dans un ranch ou une ferme (ou dans un ancien ranch ou une ancienne ferme), qui remplit différentes fonctions, notamment:
  • elle permet le stockage de véhicules, d’équipement et de réserves agricoles;
  • elle abrite le bétail;
  • elle permet le stockage de foin et d’autres réserves alimentaires pour le bétail;
  • elle sert d’espace de travail couvert.

Les inspecteurs travaillant dans une zone rurale peuvent se voir demander d’inspecter une grange. Mais avant de le faire, ils doivent prendre en compte ces deux questions:

  1. Est-ce que la grange se situe dans une zone dont le climat nordique fait qu’il neige?

    Dans des climats où règne la neige, les toits de grange sont susceptibles de s’effondrer à cause de portées qui sont longues et en porte-à-faux et à cause d’un manque de support structurel intérieur. La neige fondue peut aussi créer des barrages de glace et être la cause de problèmes structurels liés à l’intrusion d’humidité ainsi que la prolifération de moisissures.

  2. Lors d’une vente immobilière, les acheteurs vont-ils vouloir utiliser la grange de la même manière que les vendeurs ou les locataires actuels ?

    Il n’est pas rare que les clients achètent un bien immobilier pour son cadre pastoral et rustique car il inclut une grange, mais ensuite décident de ne pas utiliser cette structure pour sa fonction première, soit celle d’abriter des animaux. L’acheteur ignore parfois que la grange était protégée des cycles de gel-dégel grâce à la chaleur provenant des animaux autrefois abrités dans la grange, et que l’absence d’animaux et de la chaleur naturelle qu’ils dégageaient peut conduire à des problèmes de fondation et de structure causés par le froid. Si la grange est convertie en surface habitable à la place d’un espace abritant du bétail, les propriétaires doivent raisonnablement s’attendre à devoir effectuer des transformations allant au delà de l’aspect esthétique et de la commodité.

EPI

Lors de l’inspection des granges, les inspecteurs doivent porter l’équipement de protection individuelle (EPI) approprié, ce qui inclut des bottes, des gants et un masque de protection, particulièrement si la structure est vétuste ou mal aérée. Certains inspecteurs sont surpris par la saleté régnant dans l’air des granges, signalant que l’on peut même presque goûter l’ammoniac ou la poussière se trouvant dans l’air. Ceci peut être le résultat de déchets animaux persistants, de l’incapacité de nettoyer et d’entretenir correctement l’intérieur de la structure, et/ou l’absence de réparations faites à la structure elle-même.

Les Dangers et Risques à Rechercher

Les inspecteurs peuvent rechercher les problèmes suivants à l’intérieur et autour de la grange:

  • dommages causés par un coup de sabot provenant d’un cheval ou du bétail;
  • tas de fumier déposés trop près de l’extérieur de la grange;
  • poussière excessive. Provenant essentiellement du foin, la poussière peut irriter les yeux et le système respiratoire des hommes et du bétail;
  • clous, arêtes vives et éclats nus;
  • lumières et connecteurs électriques non protégés par un GFCI;
  • rallonges. Une grange plus ancienne n’a pas toujours un système électrique rénové, notamment les prises de courant ou les sorties peuvent être inexistantes. Les rallonges peuvent surcharger le système et peuvent causer un risque de trébuchement;
  • fils électriques nus qui peuvent être atteints par des animaux ou des enfants curieux;
  • absence de ventilation ou d’ombre dans l’enclos du bétail, ce qui peut causer aux animaux d’avoir trop chaud;
  • espace insuffisant pour que les animaux puissent manger à la mangeoire;
  • outils agricoles, tels que des échelles et des outils à main, et du matériel agricole rangés trop près des animaux ou dans le passage;
  • risques d’incendie que l’on trouve en particulier dans les dépendances et les structures agricoles. 

Les granges contiennent des combustibles naturels et artificiels. De ce fait, les incendies dans les granges peuvent être dévastateurs et être incontrôlables en l’espace de quelques secondes, particulièrement si le terrain se trouve très loin de premiers répondants.

Certains de ces risques d’incendie proviennent de:

    • toiles d’araignée en excès sur les plafonds et les murs, particulièrement près des sources de lumière ou de chaleur;
    • foin stocké près des sources de lumière ou de chaleur;
    • objets en plastiques et objets chimiques qui peuvent causer un incendie s’ils ne sont pas rangés correctement. Il peut s’agir de seaux d’eau en plastique, de sacs pour foin en nylon, de sacoches en nylon, de plaques de box en plastique, et de combustibles chimiques, tels que des désherbants ou des insecticides;
    • pas de paratonnerre. Souvent, les granges sont construites dans des champs, loin des arbres et des autres structures, elles sont donc susceptibles d’être frappées par la foudre et de brûler par la suite;
    • pas d’extincteurs; et
    • un champ mal entretenu ou mal tondu autour de la grange.

Recommandations destinées aux Propriétaires

Les inspecteurs peuvent recommander aux propriétaires de tenir compte des précautions suivantes afin de s’assurer que la grange soit une zone sure pour les hommes et les animaux:

  • Il est possible de se blesser à cause d’outils et d’outillages agricoles mal fixés. Ils doivent donc être correctement fixés ou rangés à l’écart de l’enclos et ne doivent pas gêner le passage.
  • Les sacs de nourriture et les seaux doivent être vidés et rangés afin d’éviter qu’on ne se blesse et afin d’éviter qu’une source de nourriture facilement accessible ne soit à disposition des rongeurs et des autres animaux nuisibles, qui sont par nature présents dans les fermes. Il en va de même avec les bols d’eau et de nourriture des chats et des chiens vivant dans la ferme.
  • Il faut que l’eau s’écoule entièrement des tuyaux d’arrosage, et ceux-ci doivent être enroulés et suspendus loin du sol.
  • Les éclats et les clous nus doivent être retirés ou enfoncés dans le mur, les arêtes vives doivent être poncées jusqu’à devenir lisses, et les planches cassées doivent être remplacées.
  • Les fils électriques doivent passer à travers des tubes protecteurs et ne pas être visibles.
  • L’essence, l’huile et les autres produits chimiques doivent être rangés dans des conteneurs hermétiques appropriés et doivent être placés hors des zones où l’on s’alimente et hors des zones où se trouvent des animaux afin d’éviter un empoisonnement ou une contamination accidentelle.
  • Des extincteurs de qualité ABC qui peuvent éteindre les feux de bois et les feux de produits chimiques dangereux, doivent être placés tous les 23 mètres (75 pieds) selon l’Université de New Hampshire’s Cooperative Extension.  
  • Le foin est extrêmement inflammable et doit donc, si possible, être stocké dans un bâtiment indépendant. Avant de le stocker, le foin doit être séché, car le foin humide produit de la chaleur et peut brûler spontanément.
  • Les sources de lumière doivent être recouvertes à l’aide d’un revêtement protecteur. Les luminaires d’extérieur type Jelly-jar sont fréquemment installés dans les granges.
  • Les portes doivent être munies d’un dispositif de verrouillage automatique afin d’éviter que les animaux enfermés dans la grange ne puissent s’enfuir et éviter que des intrus n’entrent.
  • Les sources de chaleur électriques portables doivent être éteintes et débranchées avant de quitter la grange, et doivent être éloignées de toute source combustible potentielle.
  • Les poêles à bois doivent être correctement ventilés, l’aliment pour le feu doit être conservé dans un conteneur sûr à une distance de sécurité afin d’éviter son allumage accidentel.
  • Il faut vérifier que les fenêtres de toit et les fenêtres ne présentent pas d’intrusion d’humidité ou de traces de prolifération de moisissures.
  • Le fait de blanchir les briques intérieures ou les murs en ciment, si possible chaque année, aide à diminuer la survenance d’intrusion d’humidité et la prolifération de moisissures.
  • Il faut se débarrasser des excréments d’animaux au moins une fois par jour.
  • Les courroies transporteuses utilisées pour nourrir les animaux et se débarrasser des déchets doivent être régulièrement vérifiées afin de s’assurer qu’elles sont exemptes d’huile et d’accumulation de poussière, qui peuvent conduire à un incendie accidentel ainsi qu’à un mauvais fonctionnement.
  • L’herbe haute et sèche peut s’embraser, il faut donc entretenir un espace de taille moyenne autour des dépendances où combattre le feu s’il venait à se produire.
  • Si l’on utilise du bois de chauffage dans la maison, il doit être entreposé à une distance de sécurité des dépendances afin d’éviter les infestations d’animaux nuisibles et les risques d’incendie.
  • Les paillasson en jute doivent être placés à l’entrée des granges pour pouvoir s’essuyer les pieds avant d’entrer afin de garder le sol aussi sec et propre que possible, ce qui évitera tout risque de glisser.
  • Les granges doivent être nettoyées et balayées tous les jours, et plus souvent lorsqu’il y a une augmentation de l’activité, non pas seulement pour éviter de risquer de glisser mais aussi pour éviter les animaux nuisibles et les odeurs.

En résumé, les propriétaires doivent correctement entretenir leurs granges ainsi que les faire inspecter par des inspecteurs qualifiés d’InterNACHI pour éviter la survenance de dangers mécaniques, de dangers électriques et de risques d’incendie. 

 

InspectorSeek.com
 

 

Plus d’articles sur l’inspection tels que celui-ci