Conduits de Ventilation et Ventilateurs dans les Salles de Bain

par Nick Gromicko et Kenton Shepard
 
 

Les systèmes de ventilation dans les salles de bain sont conçus pour que les odeurs et l’air humide s’échappent vers l’extérieur du logement. Les systèmes traditionnels consistent en un ventilateur de plafond connecté à un conduit qui se termine au niveau du toit.

Rôle du Ventilateur

Le ventilateur peut être contrôlé de plusieurs façons : 

  • La plupart des ventilateurs peuvent être contrôlés grâce à un interrupteur mural conventionnel.
  • Une minuterie peut être installée au mur.
  • Un hygrostat installé au mur peut être préréglé pour allumer ou éteindre le ventilateur en fonction du niveau d’humidité relatif.
Les ventilateurs récents peuvent être silencieux mais fonctionnent tout aussi bien. Les ventilateurs plus anciens peuvent être très bruyants ou silencieux. Si un ventilateur ancien ne fait pas de bruit, il est possible qu’il ne fonctionne pas correctement. Les inspecteurs peuvent tester la qualité du débit d’air du ventilateur à l’aide d’une poire à fumée ou d’un flacon brumisateur, mais de tels tests ne sont pas exigés par les Normes de Pratique d’InterNACHI.
 

Il faut inspecter les ventilateurs de salles de bain pour vérifier qu’il n’y ait pas d’accumulation de poussière qui puisse bloquer le débit d’air. Des particules de squame et de bourre animale chargées d’humidité sont attirées par le ventilateur à cause de sa charge électrostatique. Les inspecteurs doivent constater s’il y a des housses de ventilateur sales.

Les systèmes de ventilation doivent être installés dans toutes les salles de bain. Ceci inclut notamment les salles de bain comprenant des fenêtres, car les fenêtres ne sont pas ouvertes l’hiver dans des régions où le climat est froid.

Défauts

Les éléments suivants indiquent qu’il n’y a pas assez de ventilation dans les salles de bain :

  • des traces d’humidité sur les murs ou le plafond.
  • corrosion du métal.
  • moisissures visibles sur les murs et le plafond.
  • peinture écaillée ou papier peint décollé.
  • givre sur les fenêtres.
  • niveau élevé d’humidité.

Des conduits mal terminés sont l’un des défauts les plus courants liés aux systèmes de ventilation dans les salles de bain. Les évents doivent se terminer au niveau de l’extérieur de la maison. Les emplacements les plus courants où il sont mal terminés sont :

  • à mi-hauteur dans le grenier. Ils sont faciles à identifier.
  • sous l’isolant. Vous devez vous souvenir qu’il faut regardez à cet endroit. Le conduit peut se terminer sous l’isolant ou il peut ne pas y avoir du tout de conduit.
  • sous les évents du grenier. Le conduit doit se terminer à l’extérieur du logement, non pas juste en dessous.

Des systèmes de ventilation qui ont de mauvaises terminaisons peuvent sembler fonctionner depuis l’intérieur de la salle de bain ; vous devez regarder dans le grenier ou sur le toit. Parfois, des évents mal installés vont se desserrer ou se déconnecter au niveau des raccords ou des connexions.

Des conduits qui fuient ou qui se terminent au niveau du grenier peuvent poser des problèmes de condensation. De l’air chaud et humide va se condenser sur la charpente, l’isolant ou les autres matériaux froids dans le grenier. Ceci peut potentiellement causer des problèmes de santé ou des problèmes de pourriture à cause de moisissures, ou peut endommager les matériaux tels que les murs secs. La moisissure peut aussi réduire l’efficacité de l’isolation thermique.

Moisissures

L’accumulation potentielle de moisissures dans le grenier ou dans le vide sanitaire constitue probablement la conséquence la plus sérieuse d’une mauvaise ventilation. La moisissure ressemble généralement à un champignon duveteux, sous forme de fils ou de toiles d’araignée, même s’il ne peut pas être formellement identifié sans avoir été testé en laboratoire. Les problèmes de santé liés à la moisissure sont causés par des concentrations élevées de spores dans l’air. Les “spores” ressemblent à des graines microscopiques qui sont libérées dans l’air par les moisissures fongiques lorsqu’elles se reproduisent. Tous les logements contiennent de la moisissure. Les colonies de moisissures vont se développer si les niveaux d’humidité dans les matériaux sont de 20% environ. Le fait d’inhaler des spores issues de moisissures peut créer des problèmes de santé pour ceux ayant de l’asthme ou des allergies, et peut causer des infections fongiques sérieuses ou mortelles pour les personnes atteintes d’affections pulmonaires ou ayant un système immunitaire compromis.
 
Il est impossible d’identifier la moisissure visuellement, elle doit être testée par un laboratoire afin de la classer formellement en tant que telle. Les inspecteurs doivent se garder d’utiliser le terme “moisissure” mais, si confrontés à quelque chose ressemblant à de la moisissure, ils doivent à la place la qualifier de matériau qui “à l’air d’être une croissance microbienne”. Les inspecteurs doivent inclure dans leur rapport ainsi que dans la convention d’inspection signée par le client une clause de non garantie selon laquelle L’Inspection Immobilière d’Ensemble est une inspection basée sur la sécurité et les défectuosités du système, non pas une inspection à l’encontre des moisissures.
 
La pourriture, qui est issue de la décomposition, est souvent causée par des champignons. La pourriture à ses débuts ne peut pas être observée visuellement. Au moment où la pourriture devient visible, le bois a pu perdre jusqu’à 50% de sa solidité.
 

Pour son développement, la moisissure fongique nécessite la réunion des éléments suivants :

  • de l’oxygène;
  • des températures entre 7° C et 29° C approximativement;
  • de la nourriture. Ceci comprend une variété plus extensive de matériaux trouvés dans une maison; et
  • de l’humidité.
Si les niveaux ci-dessus ne sont pas suffisants, la croissance des moisissures s’arrêtera et les champignons seront dormants. La plupart sont difficiles à véritablement éliminer.
 

Même si la croissance des moisissures a lieu dans le grenier, les spores peuvent être aspirées dans l’espace habitable du logement par l’air à basse pression. L’air à basse pression est généralement créée par l’expulsion de l’air de la maison via les ventilateurs d’évacuation dans les salles de bain, les sécheuses, les cuisines et l’équipement de chauffage.

Une Mauvaise Ventilation

Les conduits de ventilation doivent être fabriqués à partir de matériaux appropriés et doivent être orientés efficacement afin d’assurer l’échappement correct de l’air vicié.

Les conduits de ventilation doivent :

  • se terminer à l’extérieur de la maison. Les conduits ne doivent jamais se terminer au sein de l’enveloppe du bâtiment.
  • être munis d’un grillage ou d’aérateurs à lames (inclinées) à son extrémité pour empêcher les oiseaux, les rongeurs et les insectes d’entrer.
  • être aussi courts et droits que possible et éviter tout angle. Les conduits plus longs vont laisser la vapeur se condenser et vont forcer les ventilateurs d’évacuation à consommer plus d’énergie.
  • être isolés, particulièrement par climat plus froid. Si les conduits sont froids il y aura plus de  condensation.
  • dépasser du toit de plusieurs centimètres.
  • être équipés d’un chapeau de toit qui protège le conduit des intempéries.
  • être installés conformément aux recommandations du fabriquant.

Voici quelques conseils utiles bien qu’ils ne soient pas obligatoires. Les conduits de ventilations doivent :

  • être fabriqués à partir de métal inflexible, de polychlorure de vinyle ou de tout autre matériau rigide. A l’inverse des conduits d’évacuation des sécheuses, ils ne doivent pas s’affaisser.
  • avoir un intérieur lisse. Les stries favorisent l’apparition de condensation due à la vapeur, ce qui permet le refoulement de l’eau dans les conduits d’évacuation ou permet des fuites à travers les joints dans des surfaces sensibles. 

Avant tout chose, un ventilateur de salle de bain doit être relié à un conduit capable de ventiler la vapeur d’eau et les odeurs à l’extérieur du logement. Toute croissance de moisissures au sein de la salle de bain ou du grenier constitue une indication claire que la ventilation n’est pas adéquate et doit être rétablie dans le but d’éviter une dégradation de la structure et des problèmes de santé respiratoire.


InspectorSeek.com 

Inspection des Ventilateurs de Plafond
Plus d’articles sur l’inspection tels que celui-ci 

Inspectopedia