L’Inspection du Vide Sanitaire et les Dangers liés au Vide Sanitaire

par Nick Gromicko

 

Les vides sanitaires abritent de nombreux problèmes qui peuvent être nuisibles à la maison ou aux inspecteurs. N’entrez jamais dans un vide sanitaire sans l’équipement de protection individuelle adapté. Vide sanitaire

Il est bien connu que les inspecteurs font des découvertes désagréables dans les vides sanitaires. Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi : l’environnement frais et sombre qui y règne attire les animaux et les insectes indésirables et favorise l’apparition de problèmes pouvant se révéler dangereux. Puisque les vides sanitaires sont généralement laissés sans surveillance, les dangers peuvent se multiplier de manière incontrôlée durant de longues périodes.
 
Voici quelques dangers couramment découverts dans les vides sanitaires:
  • de la moisissure et des champignons. Tout comme les animaux indésirables, la moisissure et les champignons poussent rapidement dans les vides sanitaires. Ils causent tous deux des problèmes de santé et sont une cause de décomposition du bois, ce qui peut imposer des réparations coûteuses. Les spores de moisissures en suspension peuvent potentiellement pénétrer l’espace habitable depuis le vide sanitaire. La moisissure produit des allergènes (des substances qui peuvent être la cause de réactions allergiques), des irritants et, dans certains cas, des substances potentiellement toxiques appelées des mycotoxines. Chez les personnes sensibles, le fait d’inhaler ou de toucher de la moisissure ou des spores de moisissures peut provoquer des réactions allergiques. Les réactions allergiques se manifestent par des symptômes associés au rhume des foins, tels que des éternuements, un écoulement nasal, des yeux rouges et des éruptions cutanées (dermite). Les maisons infestées de moisissures et de champignons sont beaucoup moins faciles à vendre car elles nécessitent souvent un traitement antifongique coûteux avant que la vente ne puisse être finalisée.

  • des animaux et insectes nuisibles. Les vides sanitaires en terre sont idéaux pour les fourmis, les termites et les autres insectes nuisibles. Les termites ne peuvent pas survivre longtemps si elles ne sont pas dans leurs galeries de boue, galeries qui peuvent être observées sur les murs de fondation et les palées de fondation. Les fourmis charpentières, aussi, sont faciles à localiser et les deux types d’insectes peuvent causer des dommages structurels. De plus, il faut garder en mémoire que là où il y a des insectes nuisibles, il peut aussi y avoir des pesticides, parfois mal appliqués, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles vous devez toujours vous munir de l’équipement de protection individuelle lorsque vous pénétrez dans un vide sanitaire. Il se peut que des serpents, des araignées, des abeilles et des scorpions s’abritent aussi dans le vide sanitaire. S’ils ne présentent que peu de dangers de nature structurelle pour la maison, ils peuvent, en revanche, définitivement vous nuire! Battre rapidement en retraite peut s’avérer difficile à cet endroit donc soyez conscient des voies d’évacuation.

  • des hantavirus. Dans une habitation, les hantavirus sont probablement trouvés le plus fréquemment dans les vides sanitaires. Cela s’explique en partie par le fait que les rongeurs qui sont porteurs du pathogène sont attirés par les endroits non perturbés par l’activité humaine. De plus, les vides sanitaires sont sombres et manquent de rayonnements ultraviolets (UV) pouvant rapidement rendre le virus inactif. Le Syndrome Pulmonaire dû aux Hantavirus (SPH) peut apparaître à cause d’une exposition aux hantavirus et il se caractérise par des maux de tête, de la fièvre, de la difficulté à respirer et, souvent, la mort. Il n’existe aucun remède, vaccin ou traitement connu qui cible spécifiquement le SPH. Cependant, si les symptômes sont découverts suffisamment tôt, les patients peuvent bénéficier de l’oxygénothérapie.

  • de l’isolant en amiante. N’entrez pas en contact avec de l’amiante ! Les fibres microscopiques à l’origine de maladies s’échappent dans l’air lorsque l’isolant est manipulé ou perturbé, mais si l’isolant a l’air d’être en bon état, il se peut que ce ne soit pas un problème du tout. Toute exposition prolongée à de l’isolant en amiante peut être la cause de mésothéliome, un cancer de la paroi thoracique et de la cavité abdominale, ainsi que d’amiantose, où les poumons deviennent marqués de tissus fibreux.

  • de l’eau stagnante ou des eaux d’égout. Les vides sanitaires en terre sont sujets aux infiltrations d’eau pouvant causer une multitude de problèmes tels qu’une croissance microbienne, des odeurs, des dommages aux biens entreposés et des risques de chocs électriques.

  • un effondrement de la structure. Si la maison est branlante, le fait de pénétrer dans le vide sanitaire peut être dangereux. Il est facile de se retrouver coincé, bloqué ou même écrasé dans un vide sanitaire instable. Assurez-vous que quelqu’un soit informé lorsque vous inspectez le vide sanitaire et ce, avant de vous y aventurer.

  • un mauvais câblage. Faites attention aux câbles desserrés, aux boîtes de jonction ouvertes ou aux câbles qui se sont desserrés et sont tombés par terre.

  • une cause de gaspillage d’énergie. Traditionnellement, les vides sanitaires étaient ventilés afin d’éviter les problèmes d’humidité, de plus, la plupart des codes du bâtiment stipulent que les conduits d’aération doivent aider à se débarrasser de l’humidité dans les vides sanitaires. Cependant, de nombreux professionnels du bâtiment ont admis que les vides sanitaires ventilés font perdre beaucoup de chaleur en hiver et permettent la pénétration d’humidité en été à cause de l’air humide.

En résumé, les inspecteurs doivent prendre toutes les précautions nécessaires avant d’entrer dans le vide sanitaire car il faut s’attendre à y rencontrer un certain nombre de dangers.
 
 

InspectorSeek.com



Les Organismes Nuisibles Venimeux: Inspecteurs, Prenez-garde!
Tentez dès à présent le cours gratuit et en ligne d’InterNACHI sur Les Règles de Sécurité pour l’Inspecteur en Bâtiment. Pour tous.
 

Plus d’articles sur l’inspection tels que celui-ci