Etanchéité Basique Pour le Sous-sol

par Nick Gromico et Ethan Ward
 
 

Inquiétudes Quant Aux Dégâts Causés Par l’Eau

Généralement, les parties de la structure les plus susceptibles de subir des dégâts à cause de l’eau sont les sous-sols car ils sont situés sous le niveau du sol et sont entourés de terre. L’eau absorbée par la terre lors de pluies ou de fontes de neige peut s’échapper et peut s’infiltrer dans le sous-sol du bâtiment via des fuites ou des fissures. L’eau peut même migrer à travers les murs pleins en béton soit par action capillaire qui est un phénomène par lequel un liquide remonte spontanément dans un espace étroit, tel qu’un tube fin, soit via un matériau poreux. Les sous-sols humides sont à l’origine de problèmes tels que l’écaillement de la peinture, la contamination fongique toxique, l’apparition depourriture dans le bâtiment, l’effondrement des fondations, et des destructions provoquées par les termites. Même la qualité de l’air peut être affectée si les gaz naturels provenant du sol sont libérés dans l’air du sous-sol.

Si le sous-sol est correctement imperméabilisé, il y aura moins de risques de dommages à cause de l’humidité ou de l’eau. Les propriétaires vont vouloir savoir ce qu’il faut faire pour garder leurs sous-sols secs et sûrs. Les inspecteurs vont aussi bénéficier de ces stratégies de base qui les aideront à éviter les fuites et les inondations.

Evitez toute entrée d’eau en détournant celle-ci des fondations.

La préoccupation majeure est d’éviter que l’eau ne pénètre le sous-sol, tout en s’assurant qu’elle soit détournée des fondations. Un mauvais écoulement des eaux du toit et des eaux de ruissellement à cause de gouttières défectueuses ainsi qu’un mauvais nivellement du terrain sont généralement les causes les plus courantes d’humidité dans un sous-sol. Si l’on s’occupe des ces problèmes, un pas sera franchi pour s’assurer que de l’eau ne pénètrera pas dans le sous-sol.

Voici quelques mesures qu’il faut prendre pour détourner l’eau des fondations:

  • Installez et entretenez les gouttières et les tuyaux de descente d’eaux pluviales afin qu’elles dirigent toute l’eau de pluie et la neige fondue suffisamment loin des fondations du bâtiment pour s’assurer qu’il n’y ait pas de flaques autour des murs de la structure. Il faut que ce soit au moins à 3 mètres du bâtiment, et là où l’eau s’échappe des tuyaux de descente d’eaux pluviales, elle doit couler librement loin des fondations plutôt que vers elles, et ne doit pas s’accumuler pour former des flaques.

  • Le niveau définitif du sol doit être en pente sur 3 à 4,5 mètres dans la direction opposée du bâtiment. Les dépressions qui peuvent causer des flaques doivent être aplanies afin d’éviter que de l’eau stagnante ne soit à proximité des fondations.

  • Les fossés peu profonds, appelés des baissières, doivent être utilisés dans les cas où un ou plusieurs côtés du bâtiment se trouvent en bas d’une pente. Les baissières doivent être aménagées sur 3 à 4,5 mètres en une pente descendante en partant des fondations, puis peuvent se déverser dans une autre baissière qui dirigera l’eau vers la face descendante du bâtiment, ce qui éloignera l’eau des fondations.

     

Réparez les fissures et les trous.

S’il y a des fuites ou des infiltrations dans le sous-sol, il est très probable que de l’eau ou de l’humidité pénètre via de petites fissures ou trous. Les fissures et les trous peuvent être la conséquence de plusieurs éléments. Un mauvais travail lors de la construction initiale peut se faire sentir sous la forme de fissures et de trous. La pression de l’eau provenant de l’extérieur peut s’intensifier, forçant l’eau à travers les murs. La maison peut s’être enfoncée, ce qui créé des fissures dans le sol ou dans les murs. Afin d’éviter les fuites et les inondations, il faut réparer toutes les fissures et les petits trous.

Voici quelques mesures qu’il faut prendre si vous pensez que de l’eau pénètre dans le sous-sol via des fissures ou des trous:

  • Identifiez les zones où de l’eau a pu pénétrer via des fissures ou des trous grâce aux traces d’humidité, de fuite ou de décoloration. Chaque centimètre carré du sous-sol doit être examiné, particulièrement dans les cas où des fuites ou des inondations ne sont pas évidentes, mais où l’humidité accumulée est apparente.

  • Un mélange d’époxyde et de colle de latex peut être utilisé dans le remplissage des petites fissures capillaires et des trous. Il s’agit d’une formule résistante à l’eau qui sert à protéger les murs du sous-sol contre des infiltrations d’eau et d’humidité. Ceci est particulièrement efficace pour les fissures et les trous extrêmement petits.

  • Toute fissure d’une largeur supérieure à 0.3 centimètre doit être comblée avec du mortier composé d’un tiers de ciment et de deux tiers de sable fin, avec juste assez d’eau pour que le mortier soit rigide. Il doit remplir entièrement les trous et les fissures les plus larges et doit être appuyé fermement afin de s’assurer qu’il n’y ait aucune bulle ou poche d’air. Tant que la pression extérieure ne force pas l’eau à travers les murs du sous-sol, le mortier peut être appliqué à l’aide d’une truelle standard si vous prenez soin de bien remplir toutes les fissures.

  • Si la pression extérieure force l’eau à travers les murs, une méthode quelque peu différente de réparation à l’aide de mortier peut être utilisée. La surface du mur ou du sol sur laquelle il existe des fissures doit d’abord être burinée au niveau de l’origine de la fissure et tout le long de celle-ci. A l’aide d’un burin à métaux et d’un marteau ou d’un ciseau à froid faites une rainure à queue d’aronde le long de l’origine de chaque fissure qui doit être bouchée, puis appliquez le mortier minutieusement. Une fois bouchée, la rainure à queue d’aronde est suffisamment solide pour résister la pression qui poussait l’eau dans la fissure.
 Appliquez du mastic en silicate de sodium sur les murs et le sol.
 
Une fois que toutes les eaux de ruissellement ont été déviées des fondations, et que toutes les fissures et les trous ont été bouchés et qu’il ne se produit aucune fuite, vous pouvez appliquer du mastic résistant à l’eau comme mesure finale.
 

Le silicate de sodium est un mélange à base d’eau qui va pénétrer le support jusqu’à 10 centimètres (4 pouces). Le béton, les blocs de béton et la maçonnerie contiennent tous naturellement de la chaux, qui réagit avec le silicate de sodium pour produire une structure cristalline solide qui colmate les fissures, les trous et les pores microscopiques du subjectile. Aucune vapeur d’eau ou gaz ne sera en mesure de pénétrer le mur par action capillaire parce que le béton et la maçonnerie deviennent plus durs et plus denses à cause du silicate de sodium.

Voici quelques démarches et conseils pour son application:

  • Des précautions particulières doivent être prises lors de l’utilisation de silicate de sodium. Il s’agit d’une substance alcaline et, de ce fait, si elle entre en contact avec la peau ou les yeux, il y a des risques de brûlure. En cas d’inhalation, il peut y avoir une irritation des voies respiratoires.

  • Le silicate de sodium ne doit être utilisé que sur du béton nu, des blocs de béton ou de la maçonnerie qui ont été correctement nettoyés et sans traces de saletés, d’huile, d’adhésifs, de peinture ou de graisses. Ceci permet de s’assurer qu’il pénètrera le support correctement et comblera toutes les fissures microscopiques. Il peut être appliqué à l’aide d’un pulvérisateur, d’un rouleau ou d’une brosse sur une surface qui doit d’abord avoir été humidifiée grâce à un balai-éponge ou une brosse. Appliquez deux à trois couches sur le béton en les espaçant de 10 à 20 minutes entre chaque application. Il faudra trois à quatre couches pour les blocs de béton ou la maçonnerie, en laissant toujours 10 à 20 minutes entre chaque application. Tout excédant doit alors être essuyé. Il ne faut pas sur-appliquer le silicate de sodium car il ne sera pas entièrement absorbé par le support, laissant un résidu blanchâtre.

  • La peinture peut alors être appliquée, sans craintes que de la vapeur d’eau ne soit piégée entre la peinture et le mur, ce qui pourrait éventuellement causer du cloquage et du pelage. Les adhésifs pour les carreaux et le revêtement de sol vont pouvoir être utilisés plus efficacement une fois que le support a été bouché.

Détourner l’eau des fondations pour qu’elle ne puisse pas s’accumuler autour des murs et du sol du sous-sol permet d’éviter au maximum les inondations et les dommages causés par l’eau. Il est important aussi de s’assurer que l’eau qui ne peut pas stagner à proximité de l’extérieur du sous-sol, ne puisse pas non plus pénétrer via les fissures et les trous. De plus, il est possible d’éviter que de la vapeur d’eau ou des gaz ne pénètrent le sous-sol si vous le sellez avec un composé résistant à l’eau.

Si vous prenez en compte ces procédures, vous pouvez réduire les risques de problèmes liés à l’eau dans les sous-sols intérieurs, tout en protégeant le bâtiment de dommages, tels que des fondations qui pourrissent, de la prolifération de moisissures, de la peinture qui s’écaille, ainsi qu’en améliorant la qualité de l’air grâce au blocage des émissions de gaz provenant du sol à l’extérieur de la maison.
 
 
 

InspectorSeek.com
 

Tentez le cours gratuit d’InterNACHI en ligne Comment Inspecter contre la Prolifération de Moisissures.
Tentez le cours gratuit d’InterNACHI en ligne Inspection contre la Contamination Fongique.
Retrait des Fissures dans le Béton
Prolifération de Moisissures

Plus d’articles sur l’inspection tels que celui-ci 

 

Inspectopedia