Inspection Relative à la Prévention des Risques Sismiques

par Nick Gromicko et Elise London
 
 

Les tremblements de terre, non seulement en Californie, mais aussi dans de nombreuses parties des  États-Unis, sont une menace sérieuse pour la vie humaine et les biens. Certaines régions du pays moins touchées par l’activité sismique ont des codes du bâtiment généralement moins stricts qui régissent la prévention des risques sismiques. Les tremblements de terre véritablement catastrophiques sont rares, mais, même mineurs, ils peuvent causer d’importants dommages aux maisons si elles ne sont pas suffisamment renforcées.

Les inspections relatives à la prévention des risques sismiques ne relèvent pas du champ d’application des Normes de Pratique d’InterNACHI. Cependant, un inspecteur peut vouloir être conscient de tels problèmes et savoir rechercher les faiblesses couramment trouvées dans les logements dans des régions sujettes à une activité sismique, aussi mineuse soit-elle. Les propriétaires diminuent significativement le risque que leur logement soit affecté par un tremblement de terre si ces faiblesses sont identifiées et résolues avant qu’un séisme ne survienne.

Faits et Chiffres

Selon la Federal Emergency Management Agency (FEMA), 45 états et territoires aux États-Unis ont un niveau de risque sismique de moyen à très élevé.
 

Selon un rapport de la FEMA en 2000, le montant des dommages, aux États-Unis, résultant de tremblements de terre est estimé à $4,4 milliards par an.

Des dommages que subissent les maisons à cause de tremblements de terre, 99% proviennent des secousses sismiques. Les autres évènements liés aux séismes, tels que la rupture des failles, la liquéfaction des sols, la rupture de barrages, le déplacement latéral, les glissements de terrain et les tsunamis constituent 1% des dommages restants.

 

Selon Ressources Naturelles Canada, depuis le milieu du XVIIème siècle, le Canada a  été touché par plus d’une douzaine de séismes catastrophiques (magnitude estimée à 7.0+), plus précisément dans les régions côtières, ainsi que de nombreux évènements de moindre magnitude. Du fait que ces évènements se sont principalement produits sur les côtes du Canada, ils ont provoqué des tsunamis, notamment un en 1929, entrainant la mort de 27 personnes dans la péninsule Burin à Terre-Neuve. Jusqu’à présent, en mars 2013,  la Colombie-Britannique a enregistré cinq tremblements mineurs.

 

Dangers Potentiels

  • Lors d’un tremblement de terre, le raccordement au gaz naturel peut se rompre ou se briser et, s’il entre en contact avec une étincelle ou un autre catalyseur, des fuites de gaz, des incendies et/ou des explosions peuvent se produire.
  • Lorsqu’un chauffe-eau est plein, il pèse environ 204 kg (450 lb). Lors d’un tremblement de terre, si le chauffe-eau n’est pas correctement attaché, il peut tomber et rompre les connexions électriques, du gaz et/ou d’eau aboutissant à un risque électrique ou un risque d’incendie.
  • Les habitations qui ne sont pas correctement fixées aux fondations ou dont les fondations ne sont pas solides peuvent se détacher. Cela peut engendrer une rupture du raccordement au gaz à la suite de laquelle il peut y avoir un risque d’incendie. Les fondations en béton anciennes courent un risque plus grand car le béton peut déjà commencer à se désagréger et à s’affaiblir avec le temps. Les logements construits sur des fondations en béton, en brique ou en pierre qui n’ont pas été renforcées courent aussi un risque plus grand.
  • Si les poteaux de cloison qui soutiennent les vides sanitaires d’un logement ne sont pas correctement entretoisés pour prévenir le déplacement horizontal, ils peuvent s’affaiblir et la maison risque de tomber.
  • Les maisons construites sur des pentes très raides peuvent s’écrouler si les poteaux qui les soutiennent n’ont pas de contreventement.
  • Les murs en argile, en béton, en pierre, en adobe ou en maçonnerie de brique qui ne sont pas renforcés peuvent s’affaiblir en cas de séisme car, généralement, le mortier qui les lie n’est pas suffisamment solide pour faire face à l’activité sismique.                                       
  • Les pièces se trouvant au dessus d’un garage peuvent s’effondrer lors d’un tremblement de terre car la résistance des murs à proximité de l’ouverture de la porte de garage est réduite.
 

Pièce au dessus d'un garage qui s'est effondré

  • Les cheminées de maçonnerie qui ne sont pas renforcées peuvent s’effondrer lors d’un tremblement de terre. La section au dessus du toit est particulièrement à risque et des briques peuvent tomber dans le logement.
  • Lors d’un séisme, les meubles, étagères et appareils lourds qui ne sont pas fixés peuvent se déloger et peuvent causer des dommages, des blessures ou bloquer l’issue de secours lorsque les occupants essaient de s’échapper.                                                                                       
  • Les fenêtres peuvent se briser lors d’un tremblement de terre et causer des blessures.
  • Lors d’un séisme, les substances toxiques qui sont entreposées dans des contenants fragiles peuvent être renversées et constituer un danger pour les occupants.

Inspection

Les inspecteurs d’InterNACHI doivent vérifier les éléments suivants:

  • Tous les appareils qui fonctionnent au gaz naturel doivent être solidement fixés au sol ou aux murs.                                                                                                                                
  • Les conduites d’eau et de gaz doivent être flexibles afin d’éviter toute rupture ou fuite. 
  • S’il n’y a pas de vanne coupe-gaz automatique, la vanne coupe-gaz manuelle doit se trouver dans un endroit accessible afin que les occupants puissent l’éteindre rapidement en cas de besoin.
  • Les fondations en ciment ne doivent pas être sérieusement fissurées ou désagrégées.
  • Les maisons doivent être solidement fixées aux fondations.                                              
  • Les poteaux de cloison en bois qui soutiennent le rez-de-chaussée doivent être contreventés à l’aide de panneaux de contreplaqué, eux-mêmes cloués aux poteaux ou au revêtement en bois posé en diagonale.
  • Les chauffe-eau amovibles doivent être fixés à l’aide de ruban d’acier de plomberie ou de bandes de métal, eux-mêmes fixés aux poteaux de cloison.                                       
  • Des contreventements ou des panneaux de contreplaqué doivent entourer et renforcer les portes de garage qui ne sont pas alignées avec le reste de la maison.                                             
  • Les fondations et murs de maçonnerie doivent être renforcés à l’aide d’armatures en acier.
 
 
 
 
  • Les colonnes et les murs qui soutiennent les maisons à flanc de coteau doivent être correctement contreventés.                                                                                               
  • Il faut installer des bandes en tôle et des contreventements pour fixer à la maison les cheminées de maçonnerie qui n’ont pas été renforcées. Afin d’éviter que des briques ne puissent tomber dans la maison, il doit y avoir des panneaux de contreplaqué au niveau du plafond ou du toit. L’espace de jeu des enfants doit être loin de la cheminée.
  • Tous les appareils et meubles larges dans le logement doivent être fixés aux murs ou au plancher à l’aide de câbles souples, de fils tressés ou de bandes de métal.
  • Les objets ou miroirs lourds doivent être placés à distance des lits.                                    
  • Si les armoires contiennent des objets lourds ou fragiles, leurs portes doivent être munies de verrous coulissants ou de loquets à l’épreuve des enfants.                                                
  • Les matières dangereuses doivent être placées dans des containers incassables et doivent être entreposées loin des appareils et sources de chaleur.
En résumé, l’étendue des dommages causés par un séisme est généralement plus importante si le logement n’a pas été préparé à un tremblement de terre avant que celui-ci ne survienne. Les propriétaires peuvent prendre les mesures appropriées en ayant leur logement inspecté annuellement par un inspecteur d’InterNACHI.
 

InspectorSeek.com

 
 
Les Normes de Pratique d’InterNACHI pour les Bâtiments Résidentiels
Tentez le Cours gratuit en ligne offert par InterNACHI sur « Les Problèmes Structurels pour les Inspecteurs ».
Tentez le Cours gratuit en ligne offert par InterNACHI sur « L’inspection des Murs de Fondations et Poteaux ».
Tentez le Cours gratuit en ligne offert par InterNACHI sur « Comment Inspecter l’Extérieur ».

Comment Déterminer l’Age d’un Bâtiment

Les Fondations en Bois Permanentes
Les Sols et l’Affaissement

Plus d’articles sur l’inspection tels que celui-ci