Maîtrise des Incendies Dans Les Garages Attenants

par Nick Gromicko et Kenton Shepard

 
 
Un garage attenant à une maison est un garage qui est physiquement rattaché à une maison. Un incendie qui débute dans un garage attenant a plus de chances dGarage attenante se propager à l’espace habitable qu’un incendie qui se déclare dans un garage séparé. Pour cette raison, ainsi qu’à cause des nombreux matériaux inflammables communément trouvés dans un garage, les garages attenants doivent être convenablement scellés de l’espace habitable. Un garage attenant correctement scellé, dans l’idéal, restreindra pendant suffisamment longtemps la propagation potentielle d’un incendie pour que les occupants aient le temps de s’échapper de la maison ou du bâtiment.


Pourquoi y a t-il des risques d’incendie dans les garages (à la fois attenants et séparés)?

  • De l’huile ou de l’essence peuvent fuir des voitures. Ces liquides peuvent s’accumuler de façon inaperçue et éventuellement s’enflammer.
  • Les liquides inflammables, tels que l’essence, l’huile et la peinture, sont couramment rangés dans les garages. Le liquide de frein, le dégraissant, l’huile pour moteur, le vernis, l’essence à briquet, et les liquides contenant des solvants, tels que du diluant, en sont d’autres exemples. Ces produits chimiques sont inflammables dans leur forme liquide, et certains peuvent créer des vapeurs explosives.
  • Les systèmes de chauffage et les chaudières, qui sont généralement installés dans les garages, créent des étincelles qui peuvent enflammer fumées et fluides. Les batteries de véhicules, elles aussi, vont créer des étincelles lorsque certaines conditions sont réunies.
  • Les projets de bricolage mécaniques ou électriques sont souvent entrepris dans le garage. Un incendie peut se déclencher facilement si une personne négligente soude à proximité de matériaux inflammables.

Portes

En ce qui concerne les portes séparant les garages de l’espace habitable, le Code Résidentiel International (CRI) de 2006, dispose que:

R309.1 Ouvertures et Passages

Toute ouverture directe entre un garage privatif et une chambre est prohibée. Les autres ouvertures entre un garage et le logement doivent être équipées de portes en bois solides d’une épaisseur d’au moins 35 mm (1-3/8 pouce), de portes en acier à âme pleine ou à âme alvéolaire d’une épaisseur d’au moins 35 mm (1-3/8 pouce), ou de portes de temps de résistance au feu de 20 minutes.  

De plus, les inspecteurs d’InterNACHI peuvent, lorsqu’ils inspectent les portes séparant le garage de l’espace habitable, vérifier les éléments suivants:

  • Il est préférable, même si le CRI ne la rend pas obligatoire, d’avoir au moins une marche devant la porte, côté garage. Les vapeurs d’essence et les autres gaz explosifs sont plus lourds que l’air, et ils vont s’accumuler au niveau du sol. Ils passeront moins rapidement sous la porte s’il y a un dénivelé.
  • Les portes doivent être bien scellées au niveau des joints afin d’éviter toute fuite de vapeurs dans l’espace habitable de la maison. Le monoxyde de carbone, qui a une densité approximativement identique à celle de l’air (et qui est souvent plus chaud que l’air ambiant), va facilement s’élever au dessus du seuil d’une porte surélevée et va fuir à travers les joints qui sont mal scellés.
  • Un ferme-porte automatique doit être installé sur les portes. De nombreux propriétaires trouvent que ces portes sont peu pratiques, mais elles sont plus sûres que des portes qui peuvent être laissées entrouvertes. Même si ceci ne figure plus au CRI, il s’agit toujours d’une recommandation très utile.
  • S’il y a des fenêtres aux portes, le verre doit être résistant au feu.
  • Les trappes pour animaux de compagnie ne doivent pas être installées dans des portes coupe-feu. Une trappe pour animaux de compagnie va rompre la continuité de la séparation ignifuge.

Murs et Plafonds

En ce qui concerne les murs et les plafonds du garage, le CRI de 2006 dispose que:

R309.2 Séparation Requise

Le garage est séparé du logement et de son grenier par une plaque de plâtre sur le côté du garage d’au moins 12,7 mm (0,5 pouce). Les garages se trouvant sous des pièces habitables doivent être séparés de ces pièces habitables par une plaque de plâtre Type X ou un équivalent d’au moins 15,9 mm (5/8 pouce). Lorsque la séparation est un assemblage plancher/plafond, la structure qui supporte la séparation doit elle aussi être protégée par une plaque de plâtre ou un équivalent d’au moins 12,7 mm (0,5 pouce). Les garages situés sur le même terrain, à moins de 914 mm (3 pouces) d’un logement doivent être protégés par une plaque de plâtre d’au moins 12,7 mm (0,5 pouce) qui sera posée sur le mur extérieur du côté intérieur dans cette zone. Les ouvertures dans ces murs sont règlementées par l’article 309.1. Cette disposition ne s’applique pas aux murs de garage qui sont perpendiculaires au mur du logement adjacent.

De plus, les inspecteurs d’InterNACHI peuvent, lorsqu’ils inspectent les murs et les plafonds, vérifier les éléments suivants:

  • Dans les garages où il y a un accès au grenier, un couvercle recouvrant la trappe, fait à partir de matériaux homologués résistants au feu, doit toujours protéger l’accès. Les couvercles manquants ou ouverts, ainsi que ceux faits à partir de matériaux inflammables, tels que le contreplaqué mince, doivent être signalés. Les portes de grenier dans le garage doivent être construites de telle sorte que la résistance de 45 minutes est maintenue ; tout bord de cloisons sèches sur la trappe et dans la zone avoisinante qui peut être exposé à un dommage matériel doit être protégé. Le couvercle ou la porte doit être installé de façon permanente (non amovible) et maintenu en position fermée par des ferrures et du matériel de verrouillage. Ceci est réalisé à l’aide de charnières à ressorts, de ferme-portes, ou de ferrures empêchant que le couvercle ou la porte lorsqu’il ou elle n’est pas utilisé ne soit en position ouverte. Un seul verrou ou un seul crochet et œil de carlingue n’assurent pas une fermeture sûre puisque la porte peut rester ouverte. De même, les vis autoforeuses sont des « attaches », et non pas des ferrures, et ne peuvent donc pas être le seul moyen de garder les portes d’accès fermées.
  • L’espace habitable est séparé du garage grâce à un mur coupe-feu qui va du sol au toit. Si le plafond est composé d’un matériau résistant au feu, le mur coupe-feu peut s’arrêter au niveau du plafond.
  • Les joints des cloisons sèches doivent être collés ou scellés. Les joints doivent être encastrés de telle sorte que les interstices ne soient pas plus larges que 0,1 cm (1/20 pouce) avec des joints soutenus par du bois massif ou par une autre couche de cloisons sèches de telle manière que les joints soient décalés.

Les Conduits d’Air

En ce qui concerne les conduits d’air pénétrant les murs et les plafonds du garage, le CRI de 2006 dispose que:

R309.1.1  Pénétration des Conduits d’Air

Les conduits d’air dans un garage et les conduits d’air pénétrant les murs ou plafonds qui séparent le logement du garage doivent être construits en tôle d’acier ou un autre matériau homologué d’au moins 0,48 mm (micromètre N. 26), et doivent n’avoir aucune ouverture dans le garage.

Les conduits d’évacuation des sécheuses qui pénètrent les murs des garages constituent de sérieux risques d’incendie. Ces conduits d’air sont généralement fabriqués à partir de plastique et vont facilement fondre lors d’un incendie, ce qui va créer une large brèche dans le mur coupe-feu.

Sols

En ce qui concerne le sol du garage, le CRI de 2006 dispose que:

R309.3 Surface du Sol

La surface du sol du garage doit être en un matériau ininflammable et homologué. L’espace au sol où sont garés les automobiles ou autres véhicules doit être en pente afin de faciliter l’écoulement des liquides vers un tuyau d’évacuation ou vers la porte d’entrée principale des véhicules.

Les inspecteurs peuvent aussi vérifier les éléments suivants: 

  • Il y a un rebord le long du sol du garage. Ce rebord est conçu pour éviter que des liquides n’entrent dans l’espace habitable de la maison. Les rebords servent souvent d’obstacle à la neige fondue qui a été déposée dans le garage par les automobiles, mais ils permettent aussi de contenir dans le garage les produits chimiques qui ont été renversés.
  • Les chauffe-eaux doivent être surélevés à une distance d’au moins 45,7 cm (18 pouces) du sol. Si le chauffe-eau est placé au niveau du sol, une veilleuse peut enflammer les liquides renversés ou les fumées inflammables se trouvant au niveau du sol.

En ce qui concerne les objets au sol, les inspecteurs peuvent aussi vérifier les éléments suivants:

  • Tous les liquides inflammables doivent être rangés en petite quantité dans des conteneurs à fermeture automatique qui sont bien étiquetés. Ils doivent être rangés loin des chauffages, des appareils électroménagers, des veilleuses et des autres sources de chaleur et de feu.
  • Les bonbonnes de propane ne doivent jamais être entreposées à l’intérieur de la maison. Si elles prennent feu, elles peuvent exploser. Les bonbonnes de propane sont suffisamment robustes pour être entreposées à l’extérieur.
  • Le sol doit être dégagé de tout encombrement. Des feuilles de papier, des allumettes, des chiffons huileux, et d’autres objets inflammables sont dangereux s’ils sont éparpillés sur le sol du garage.

Conseils de sécurité que les inspecteurs peuvent donner à leurs clients:

  • Utilisez des ampoules à la bonne puissance.
  • Ne surchargez pas vos prises de courant.
  • Scotchez les câbles et les fils afin d’éviter qu’ils ne s’enroulent ou soient accidentellement tirés d’un coup sec.

En résumé, les murs et plafonds des garages attenants doivent être scellés de l’espace habitable afin de pouvoir contenir les incendies.

 
 
InspectorSeek.com
 
 

Plus d’articles tels que celui-ci