L’Espace Défendable

par Nick Gromicko et Kenton Shepard

 
L’espace défendable désigne la zone se trouvant autour d’un bâtiment qui sert à atténuer les risques de feux de végétation. Outre la qualité du matériau de couverture du toit, l’existence d’un espace défendable adéquat est l’une des variantes les plus importantes pour déterminer si un bâtiment sera capable de survivre à un incendie. Les inspecteurs doivent suffisamment se renseigner sur les espaces défendables pour pouvoir informer leurs clients, particulièrement dans les régions sujettes aux feux de végétation.
 

L’espace défendable exerce les fonctions suivantes:

  1. Idéalement, si un espace défendable est bien entretenu, il ne contiendra pas suffisamment de broussailles pour permettre à un feu de forêt d’atteindre l’habitation. Même s’il y a une brèche dans cet espace, le feu aura été ralenti et sera affaibli, ce qui aidera les pompiers à défendre l’habitation.

  2. Un espace défendable permet aux camions pompiers de se garer et aux pompiers de combattre le feu lors d’un feu de bâtiment grâce à l’existence d’un espace accessible.

  3. S’il y a une mare à proximité d’une maison en flamme, elle peut être utilisée pour réapprovisionner en eau les camions pompiers. Le périmètre autour de la mare doit être suffisamment dégagé d’arbres et de buissons pour que les pompiers puissent y avoir accès.
L’exigence relative à la superficie de l’espace défendable varie d’une administration à l’autre car les risques de feux de végétation varient en fonction des régions. Par exemple, les bâtiments se trouvant dans des zones boisées du sud ouest des États-Unis ont besoin d’un espace de protection beaucoup plus large que dans le New Jersey. Depuis 2006, la législation de l’état de Californie prévoit que les habitations dans les zones rurales doivent avoir un espace défendable d’au moins 30 mètres (100 pieds). Il faut couper les branches d’arbres et d’arbustes autour d’une habitation et il faut que les arbres et arbustes soient espacés les uns par rapport aux autres. Il est possible d’utiliser une scie à chaîne pour se débarrasser des arbres et des branches, un sécateur pour tailler les plantes et un râteau pour ratisser les aiguilles de pins et les autres éléments au sol servant de combustibles. Les arbres se trouvant à proximité de l’habitation doivent être coupés car, à cet endroit, la prévention des incendies est la plus critique. La végétation peut être abondante le long du périmètre de l’espace défendable si celle-ci est verdoyante et élaguée.
 
L’Université d’État du Colorado divise l’espace défendable en trois catégories de la manière suivante:
 
Zone 1:  Les 4,5 premiers mètres (15 pieds) autour de l’habitation doivent être dépourvus de végétation inflammable. Le bois pour le feu de cheminée et les autres matières inflammables ne doivent pas être stockés à cet endroit.
 

Zone 2:  C’est une zone où les éléments inflammables sont limités et elle doit s’étendre de 23 à 38 mètres (75 à 125 pieds) à partir de la structure, ce qui inclut la 1ère zone. Les arbres et les grands arbustes doivent être espacés d’au moins 3 mètres (10 pieds) les uns par rapport aux autres, particulièrement lorsque le terrain est escarpé. De plus, les arbres doivent être taillés pour ne pas dépasser 3 mètres à partir du sol et toute « végétation inflammable en échelle » (végétation ayant une continuité verticale) doit être retirée de la base des arbres. L’herbe, les arbres et les arbustes se trouvant dans cette zone doivent être verts et placés à une bonne distance les uns par rapport aux autres. Dès qu’ils apparaissent, il faut se débarrasser des aiguilles de pin, des feuilles mortes, des branches, de la végétation morte ou mourante et des autres débris inflammables se trouvant au sol.

Zone 3:  Cette zone de gestion traditionnelle de la forêt n’a pas de taille particulière, même si elle s’étend généralement jusqu’aux limites de la propriété. Un nombre d’arbres plus important est permis dans cette zone que dans la 2ème zone même s’il faut surveiller leur santé et leur vigueur.

Quelques Précautions Que les Inspecteurs Peuvent Conseiller à Leurs Clients de Prendre

  • Les propriétaires doivent respecter la législation en matière de protection de l’environnement lorsqu’ils créent et entretiennent les espaces défendables. En particulier lorsqu’ils se débarrassent de la végétation, ils ne doivent pas porter atteinte au bien-être des espèces menacées, à la qualité de l’air et de l’eau ou aux ressources représentant un intérêt archéologique. En fonction des administrations, les propriétaires devront ou non obtenir un permis afin de couper les arbres d’une certaine dimension.
  • Le retrait de la végétation peut entraîner une érosion du sol, particulièrement lorsque le terrain est escarpé. InterNACHI suggère que dans des zones sujettes aux feux de végétation et à l’érosion du sol, les propriétaires remplacent les plantes et les arbres hautement inflammables par des alternatives moins inflammables.
En résumé, il est possible, en cas d’incendie, d’épargner les bâtiments si la végétation inflammable environnante est éliminée. Les espaces défendables sont d’une importance capitale dans les régions chaudes, sèches et boisées, même s’il est recommandé de les avoir partout.
 
InspectorSeek.com
 
 
 
Inspection et Stratégies d’Atténuation des Incendies
Les Citernes
Les tas de rémanents
Les Dendroctones du Pin et l’Espace Défendable
Inspection et Entretien des Extincteurs d’Incendie
Normes de Pratique Internationales pour l’Inspection des Bâtiments Commerciaux
Plus d’articles sur l’inspection tels que celui-ci